#602

Synesthésie: chaque fois, un tel grand vent, ce ciel bleu et blanc, le fond de l’air presque frais… Par ces jours de juin j’ai des impressions de plage. Souvenirs de Bretagne et de côte basque, envie de sable, de pins et d’embruns. Lyon a ce défaut: la mer en est trop loin et l’océan s’en trouve plus éloigné encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *