#724

>> Paris Sibérie (6)

Mairie de Montreuil: bel exemple d’architecture administrative des années 30 que cet hôtel de ville — je ne serai pas surpris si j’apprenais qu’il est l’oeuvre de Perret ou quelqu’un comme ça. De plus, avec le froid sibérien qui souffle sur Paris, ce monument gris et raide prend des allures soviétiques.

Mais pourquoi venir à Montreuil, au juste? Eh, c’est que là se trouve le Comptoir des Indépendants, petit distributeur spécialisé en bande dessinée, que je dois convaincre de prendre mon futur bouquin sur Alan Moore sous son aile. En l’occurence, le Comptoir est un petit entrepôt, derrière la caserne des pompiers, avec une belle porte métallique d’un rouge vermillon vif. À l’intérieur, un space a été portionné afin de faire la place aux bureaux — j’aime découvrir ainsi l’envers des décors, les lieux de travail de l’édition française.

Quatre ou cinq ordinateurs, des tas de bouquins partout, et tout au fond le boss du Comptoir, qui semble nager au sein d’un capharnaum de photocopies de planches de BD, de comics, de mangas, de classeurs, etc. Contre la vitre de l’entrepôt, dans un cadre, une photo de Carlos Gadel. Sur le mur, des petits originaux encadrés: un crayonné de Will Eisner, une mitre-railleuse de Franquin, un strip d’Alph Desneuve…

1 réflexion sur « #724 »

  1. Vous avez un blog très agréable et je l’aime, je vais placer un lien de retour à lui dans un de mon blogs qui égale votre contenu. Il peut prendre quelques jours mais je ferai besure pour poster un nouveau commentaire avec le lien arrière.

    Merci pour est un bon blogger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *