#742

Badaboum… J’ai pas plutôt fini de bosser sur les trois prochaines parutions des Moutons électriques qu’aussitôt je m’ensevelis sous une pile de bouquins – on ne se refait pas! La lecture me manque très très vite…

Alors, lus: Pereira prétend d’Antonio Tabucchi – court, prenant, intéressant. Un vieux journaliste pépère dans le Portugal des débuts du salazarisme se retrouve plongé dans la cruelle actualité politique de son époque… Parfaitement linéaire, très vite lu, un roman-coup de poing, en quelque sorte. Poignant comme un film de Visconti.

Elantris de Brandon Sanderson. Une daubette de fantasy commerciale, quelque part du côté de Feist avec des souvenirs de Zelazny, c’est sympa mais ça ne casse pas trois pattes à un canard. Lu pour un éditeur, of course: pour moi-même je ne lis plus depuis un bail ce genre de littérature populaire gentillette, j’en ai trop bouffé il y a quelques années. Et d’ailleurs, je me rend compte qu’après avoir bossé comme un forcené, avec une passion dévorante, sur les littératures du merveilleux ces dernières années, maintenant je me sens prêt à revenir à la SF – sans cesser de lire de la fantasy, bien entendu, mais en réinvestissant mon vieil amour de la SF en général et de la « speculative fiction » en particulier.

Je précise « speculative fiction », parce que primo je viens d’essayer de lire le dernier Roland C. Wagner et me suis franchement barbé, c’est imaginatif et bien écrit mais tellement ringard, je ne peux plus lire de space op! Le Temps du voyage est pourtant très beau, mais je ne parviens plus à « suspendre mon disbelief » pour ce genre de fictions trop éloignées du monde. Et secundo, parce que j’ai commencé à bosser sur un essai sur « la modernité de la SF », où avec mon co-auteur Raphaël Colson nous allons défendre exclusivement le versant « intello » de la SF – celle que j’aime!

Dans ce style, l’orgasme c’est la lecture de « Cloud Atlas » de David Mitchell – quelle pyrotechnie! Je viens de voir qu’il était nominé au Nebula, c’est chouette car Mitchell est publié hors-genre. Paraît d’ailleurs que son premier, tarduit chez l’Olivier, a fait un flop: c’est déjà nettement moins chouette. Beau aussi, dans un autre style: Roma Eterna du grand Silverberg, somptueuse approche de l’uchronie.

Et puis lu hier soir le nouveau Lewis Trondheim, Désoeuvré. une réflexion sous forme de journal sur l’éventuelle perte de talent avec l’âge, l’apparente difficulté pour un bédéaste de rester « au top » lorsqu’il vieillit. J’ai souvent entendu cette remarque, et le cas d’un grand monsieur comme Franquin, frappe bien sûr. Lewis cite Charles Schultz comme contre-exemple: bof! Dans ses dernières années, l’auteur des Peanuts ne faisait plus que se répéter machinalement, et niveau dessin c’était l’horreur (j’avais vu des planches originales: afin de compenser ses tremblements, Schultz dessinait en immense, ainsi ses traits tremblotés ne se voyaient pas trop en tout petit). Pour moi, le contre-exemple flagrant est Will Eisner, plutôt! S’étant arrêté de dessiné durant presque un an, Lewis s’interroge sur l’inspiration et le renouvellement — en compagnie de Ptiluc, de Gotlib, de mails de Delporte et d’Harry Morgan, et de nombreuses conversations. C’est intelligent, drôle, touchant, pas nombriliste ni vain — de l’excellent Lewis, brillant comme on l’aime. Un essai en dessin, que voilà une belle idée.

6 réflexions sur « #742 »

  1. Il est bien possible que je n’ai pas saisi sa démarche. Je n’y ai vu qu’une démarche de nsotalgie – servie par un style superbe, et l’intelligence habituelle de Wagner, mais de la nostalgie anyway.

  2. I skim a lot of blogs, and so far yours is in the Top 3 of my list of favorites. I’m going to dive in and try my hand at it, so wish me luck.

    It’ll be in a totally different area than yours (mine is about mens male enhancement reviews) I know, it sounds strange, but it’s like anything, once you learn more about it, it’s pretty cool. It’s mostly about mens male enhancement reviews related articles and subjects.

  3. Vous avez un blog très agréable et je l’aime, je vais placer un lien de retour à lui dans un de mon blogs qui égale votre contenu. Il peut prendre quelques jours mais je ferai besure pour poster un nouveau commentaire avec le lien arrière.

    Merci pour est un bon blogger.

Répondre à Andre-Francois Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *