#750

>> Nice to see you (1)

Un colloque universitaire: première fois que je me rends dans un tel événement.

Agréable voyage vers Nice dans des paysages de collines vertes, de chênes-liège rasés et de mimosas en fleur. Amusant comme j’ai souvent l’occasion d’effectuer de courts voyages, depuis que j’ai embrassé cette activité de… comment dire? écrivain, directeur littéraire, chômeur — pas forcément dans cet ordre. Et souvent ces déplacements ont la Provence ou le Midi plus généralement comme destination.

Nice donc, cette fois. Une ville que j’aime et admire. Avec une première journée dans un ensemble universitaire mi-Mies van de Roeh mi-Joseph Staline. L’anonymat de la salle de conférence est heureusement réchauffé à la fois, à l’intérieur, par le sol piqueté de rouge et les tables couleur bois, et à l’extérieur, par un généreux solleil. De chaque côté des amples dames qui jouent aux organisatrices, les fenêtres laissent à voir, à gauche les vertes aiguilles de grands conifères; à droite, les contreforts montagneux de la ville, voilés d’un cyan très très clair.

Face à moi sont assis, notamment, Evagelisti à la longue silhouette de mécromancien triste, Lehman de retour au visage de chanteur de flamenco, et PJ Thomas à la longue chevelure de savant fou…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *