#757

J’avais déjà regardé Sky Captain and the World of Tomorrow sur l’ordi, mais je tenais absolument à le voir en grand au ciné, pour en prendre plein les yeux — et puis j’essaye d’éviter le piratage, si possible. Et plein les yeux j’en ai pris!

J’en ai encore les yeux qui piquent, pour reprendre une expression de mon copain Daylon. Un grand beau film, très amusant et ultra-référentiel, essentiellement un énorme trip esthétique sur l’imagerie « pulp ». Saturations, flous, clair-obscurs, impossible de discerner la frontière entre l’animation 3D et les vrais décors/acteurs, l’oeil chavire de bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *