#879

J’écoute énormément de musique, mais n’en parle (presque) jamais ici. Sans doute parce qu’il est difficile de parler d’un art aussi viscéral et aussi abstrait que la musique. Pourtant je ne cesse d’y baigner et depuis un an, à peu près, la boulimie musicale de mon coloc (bien pire que la mienne, déjà conséquente) m’a entr’ouvert les portes de l’univers jazz.

Mais le fait est que ce que nous préférons, outre la vieille école Canterbury, c’est le jazz français actuel — cette musique dont le magazine Jazzman déclare ce mois-ci qu’elle « n’a quasiment plus de liens, y compris dans l’esprit, avec la grande tradition américaine (…) une musique, au demeurant fort belle, fort élaborée et pleine de couleurs chatoyantes, superbement mises en relief. » Ah ah, il est clair en fait que eux n’apprécient guère… Toujours le problème des « milieux »: les artistes sortant des cadres, voulant ouvrir, n’y sont pas forcément compris et appréciés des « fans purs et durs »…

Toujours est-il qu’en jazz « classique », il y a tout de même un musicien qui m’a fait craquer depuis le début… John Coltrane. Pour écouter énormément de musique, je ne crois pas avoir tellement de « morceaux cultes ». Mais alors « A Love Supreme »… Avant même que je ne plonge un peu dans le jazz, j’étais tombé sous le charme de cette composition. Et je ne m’en sépare plus: je l’ai souvent en tête, par bribes. Pour mes 40 ans, mes amis m’avaient offert une réédition bourrée de versions différentes de « A Love Supreme »: un bonheur! Et hier soir mon coloc a rapporté le DVD et CD de l’interprétation par le Brandford Marsalis Quartet… Miraculeux, le son est là mais la compo réinventée subtilement…

3 réflexions sur « #879 »

  1. Parmi mes découvertes récentes, John Zorn (pas français, je sais, mais bigrement intéressant) et Magic Malik.
    Sinon, plus que Coltrane, moi c’est Monk qui me transporte plus que de raisons…

    Et oui, j’écoute aussi du jazz.

    Comme quoi.

  2. Un commentaire du commentaire : pour ceux qui aime ce qui a voir avec le jazz (enfin la musique américaines instrumentale, voir acoustique pour faire simple) et John Zorn, il faut écouter Masada guitar », solo de guitare par 3 très bons musicens différents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *