#1119

Suis allé hier soir à la nocturne de « Place aux livres », le salon du livre de Lyon, place Bellecour. Un grand chapiteau blanc, à l’intérieur nettement mieux aménagé que la première année (je n’étais pas allé à la deuxième): cette fois c’est bien éclairé, les tables sont décorées, jusqu’à des petites lampes et des fanions. Je m’interroge tout de même encore sur l’adéquation à trouver entre un salon qui ne présente que des petits éditeurs mais qui veut séduire le grand public: n’y a-t-il pas là un conflit d’échelle? Pour s’imposer, un tel salon ne devrait-il pas proposer aussi des stands de grands éditeurs — il n’y a même pas Glénat, le géant régional, ou Actes Sud, le géant sudiste.

Le stand des Moutons électriques est tenu par la librairie Decitre, qui a fait du joli travail. Ils recoivent aujourd’hui Andrevon et Fuentès, ce qui tombe plutôt bien puisque tous deux sont aus sommaire des Anges électriques. J’avais décliné l’offre d’un stand, à l’origine, car, outre que non motorisé je ne vois pas comment je pourrais avoir ce genre d’activités, il me semble tout de même qu’éditeur et libraire sont deux métiers très différents — et que je suis désormais directeur littéraire, pas chargé de vendre à la foire. Là encore, il me semble y avoir une sorte de conflit d’échelle.

Enfin bref, déambulé dans les allées à découvrir des tonnes de bouquins que je ne connaissais pas (tant de livres, tant de livres! ça m’effraie souvent, en tant qu’éditeur moi-même!), à papoter avec l’ami Sire Cédric dont le sourire s’orne de vampiriques canines, à taper la bise à ma patiente libraire Sandrine, à saluer Brigitte Chartreux la directrice de l’ARALD, à retrouver les adorables Jean-Emmanuel et Li-Cam de chez Organic éditions, enfin à bavarder avec Jérôme Vincent de chez Actu-SF. Passablement mondain, tout cela, avec champagne dans une étroite flûte en plastique.

2 réflexions sur « #1119 »

  1. Salut André !

    Un petit message spatio-temporel du Colonel Greg !
    Non pas celui de la Patrouille du temps, mais plutôt du CES des Touleuses modèle Mirou, millésime 1977/1979…
    Je serai à Sèvres aux « Rencontres » pour le plaisir et le travail, c’est l’occasion de se voir.
    gmirou@wanadoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *