#1150

Journée mondaine, hier, avec tout d’abord une signature d’Etienne Barillier organisée dans une librairie de BD de la Croix-Rousse, en compagnie des acteurs et du dramaturge de la pièce Fantômas revient. Tout le monde fut fort sympathique, mais l’on déplora l’absence de la vedette (Romane Bohringer) ainsi que… du public (un seul client).

Pas énormément plus de public pour le mini-salon littéraire qui suivit, le soir, organisé par Sylvie Lainé dans un restaurant de la rive gauche. Il y eu foule, véritablement, mais pas pas tant de « fans » que d’auteurs, journalistes, libraires, bibliothécaires, graphistes, etc. Etonnante et très chaleureuse ambiance: selon un mot d’Etienne, on se serait cru à une surboum — sans la danse. Mais avec la musique: dans la première salle, Jean-Marc Tomi, l’un des membres du comité de rédaction de Fiction, se déchaîna à la guitare pour une ambiance très fifties. Tandis que dans la deuxième salle, devant, derrière et autour des tables, cela papotait ferme, par grappes mouvantes et compactes. Duvic, Girardot, Lainé, Méreste, Damasio, Ligny, Di Rollo, Colson, Hayez, Goffi, Larme, Leicht, Li-Cam ou Nevil faisaient partie de cet intello-mondain événement, entre verres de bière, bouquins et plats chauds.

1 réflexion sur « #1150 »

  1. C’est la première fois qu’on associe nos noms avec le qualificatif d' »intello » et c’est bien la première et dernières fois qu’on verra un libraire à nos pieds !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *