#982

Ce matin, j’ai rêvé que j’étais devenu producteur de dessins animés.

J’avais décidé de produire une version animée du dernier scénario de film de Jacques Tati. Ça se passait effectivement dans une grande maison toute en lignes droites, vitres et plateaux typique du modernisme, mais en revanche je me demande qui était le personnage, un gros bonhomme tout rond assis dans une chaise-longue, du crâne chauve duquel sortait une sorte de vapeur en cercles concentriques, et des tas de chiffres… En même temps que je produisais ce film, je me trouvais à Bordeaux, où je finissais mes études et était un peu angoissé de quitter cette ville que j’aime. Le rêve se déroulait dans une grande salle toute en béton brut, sans doute une cafétaria de fac, avec ici et là des fauteuils et tables basses très fifties.

1 réflexion sur « #982 »

  1. C’est amusant comme la fac peut marquer ses étudiants au point de hanter leurs rêves encore des années plus tard. La mienne sert régulièrement de décor à mes songes, et l’angoisse des examens y remonte parfois à la surface…
    Est-ce un cas général, ou seulement le fait de quelques traumatisés des études ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *