#995

Un peu avant une heure du matin, la nuit fut déchirée par un coup et demi de sonnerie de téléphone… Mon coloc réagit promptement, mais trop tard déjà: j’étais réveillé. Bon. Tant pis. Je tâchai de me rendormir, mais comme toujours dans ces cas-là, des tas de choses me tournèrent en tête, notamment la manière de présenter/rédiger un dossier important que je dois préparer ce week-end. Enfin, lassé de me tourner et me retourner, j’allais entr’ouvrir la fenêtre puis repris ma dernière lecture en date, le très amusant The Three Taps de Monseigneur Ronald Knox (oui, toujours du polar thirties). Jusqu’à ce que mes yeux se rendent sans conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *