#1283

Un truc qui m’agace un brin: que les « auteurs » ne sachent pas lire. Il est écrit en toutes lettres sur le site des Moutons électriques que nous ne voulons pas recevoir de manuscrits, mais ça n’empêche pas que j’en reçoive, plein, ni, c’est le plus fort, que des tas de gens utilisent le formulaire d’email du site pour… me demander comment m’envoyer un manuscrit! En fait, je crois que la plupart de ces personnes ne comprennent même pas le sens des termes « manuscrits non sollicités »… bouhou!

Vu le niveau catastrophique des ventes de livres en France (où 800 exemplaires est devenu plutôt un bon chiffre), il semble avéré que plus personne ne veut lire… mais que tout le monde veut écrire! C’est complètement dément. Les Moutons électriques n’ont pas besoin d’auteurs (ils en ont tout plein, bien assez pour emplir leur programme) mais de lecteurs, bon sang de bois! Grmblll.

13 réflexions sur « #1283 »

  1. Marketing vicieux:
    je suggère d’envoyer un quizz aux auteurs qui veulent envoyer un manuscrit, le quizz portant sur le contenu de 25 titres publiés par les Moutons. Contre une note parfaite à ce quizz, le joueur gagne le droit d’envoyer un manuscrit aux Moutons. Ainsi, pour chaque manuscrit non sollicité, tu gagneras un lecteur!

    Hum.
    Bon.
    Je retourne me coucher.

  2. Tu sais pas combien ça coute de faire venir un livre en Turquie, même en courrier lent? Même prix que le livre lui-même, à peu près.

    Donc voilà. Double raison de ne plus acheter de livres du tout en ce moment, sauf lorsque j’aurais un peu d’argent.

  3. eh oui, ça coute super cher de lire …j’aimerais bien lire tous ce que publient les Moutons…je suis tellemnt fauchée que j’ai dû reprendre un boulot en boulangerie, à la vente, et que je n’arrive plus à lire tellement je suis crevée…

  4. et encore: nos bouquins sotn franchement parmi les mons chers! mais ça ne va plus durer: on va augmenter format et prix, car sinon nos livres ne sont pas assez rentables. hélas: il ne reste pas assez de lecteurs.

    par contre, Nicolo, kesse tu racontes? n’importe quoi: il existe un tarif « livres et brochures » qui est lent mais très très peu cher, parfait pour les expéditions vers l’étranger (il n’existe hélas pas en interne). donc, poster un livre hors de France coûte nettement moins cher qu’en France-même!

  5. Ah ben là André tu m’en bouches un coin. Evidemment, lorsque je disais que je commandais pas parce que c’était trop cher, c’est que je suis passé par Amazon.fr à chaque fois, et que ça m’a coûté la peau du derrière.

    M’enfin, ça résoud pas le prix du livre lui-même. Mais dès que j’aurais un peu d’argent, je me commanderais David Calvo (en poupée gonflable si possible).

  6. Amazon.fr sont des malhonnêtes et des incompétents, qui de toute manière méprisent totalement les éditeurs indépendants. Ils n’ont hélas aucunement les qualités de l’Amazon d’origine… 🙁

  7. Moi, je dis: le jour où on mettras tout le monde à la prostitution et qu’on ira vendre les organes des enfants, tout ira beaucoup mieux.

    Vous n’êtes décidément pas assez libéraux.

  8. « on va augmenter format et prix, car sinon nos livres ne sont pas assez rentables. hélas: il ne reste pas assez de lecteurs »
    oh là! et si t’augmentes les prix tu vas avoir plus de lecteurs? la logique économique m’échappe un peu là! 😀

  9. ben alors, Johnny, je te croyais plus libéral que cela! 😉

    plus de lecteurs, peut-être pas — mais certainement pas moins, alors que la marge bénéficiaire sera supérieure: les livres seront donc plus aisément rentables. De fait, c’est ce que pratiquent tous les éditeurs de grand format. Mais nous allons faire en sorte que cette augmentation de format et de prix ne soit pas artificielle: nos livres n’en seront que plus gros et plus beaux, aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *