#1301

Paris, donc. Je tape ces lignes aux onzième étage d’une barre dont les fenêtres donnent en plein sur le Sacré Coeur: ses tours brillent dans le contre-jour d’une chaude journée. Pas de musées pour cette fois, hélas (frustration!). Mes jeudi et vendredi furent bien emplis de rendez-vous, et je suis resté aujourd’hui chez mon oncle afin de terminer la relecture des épreuves d’un ouvrage des Moutons: l’auteur, québécois, passe demain chez moi, ce qui m’obligea a accélérer le rythme de ma prise de notes et me contraint à rentrer à Lyon dès dimanche matin. Mes séjours parisiens prennent chaque fois l’aspect d’un marathon, étant donné le nombre de personnes que je dois ou que j’aime voir. Quelques bons espoirs issus de ces rendez-vous, une très mauvaise nouvelle aussi, sur laquelle je ne m’étendrai pas (encore). Se prendre pour un écrivain n’est pas toujours aisé, mais enfin, je reste positif… autant que possible. Rendu visite aussi à Avril en son atelier, et à Jennequin en sa tour. Le premier m’offrit une jolie plaquette qu’il vient de sortir chez Alain Beaulet ; le second me couvrit de littérature scoute (ah! le Prince Eric défilant aux côtés du Maréchal!). Et dans deux heures, concert solo de Steve Hogarth: chiiic!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *