#1386

Étonnante expédition, ce matin. En compagnie de Fifi et Isa, et guidés par Nicolas et un volontaire de la paroisse, nous grimpâmes dans les hauteurs de l’église St-Nizier (en centre-ville de Lyon, juste derrière le musée des Beaux-arts), pour une chasse à la gargouille. Laquelle chasse nous mena jusqu’aux toits, que nous longeâmes en admirant pinacles, clochers, sculptures — et paysage. Juste au-dessus des toits, un océan de tuiles sous le ciel bleu d’hiver. Une minuscule terrasse, perchée tout au sommet, abrite trois chaises en fer rouillé. Quelques saintes personnes veillent, bien droites, au sein des créatures distordues et des animaux cracheurs. Puis retour à l’intérieur, pour une promenade le long du triforium, la galerie couverte qui tourne autour de la nef. Vieilles pierres, flore figée, faune grimaçante, ailes et rosaces. Un autre univers, proche et rarement accessible.



3 réflexions sur « #1386 »

  1. Et avez-vous pu voir aussi la forêt de cette belle église ? (nom donné à la charpente). J’avais vu celle de St Jean il y a longtemps, c’est aussi un drôle de voyage, sur les voûtes, depuis l’intérieur…
    Superbes vues en tous cas !

  2. Non en fait nous n’avons pas vu les combles. Mais mon pantalon de velours, malgré un passage en machine, est encore plein de toiles d’araignées !! gargl…

  3. pff, que Nicolas n’aille pas se plaindre: il a la taille EXACTE pour cette architecture. tandis que j’ai du me courber, passer de profil et généralement ramper pour passer partout. fort heureusement il était devant, donc il avait déjà récolté toutes les toiles d’araignée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *