#1441

Une des choses sympathiques et amusantes ayant eu lieu aux dernières Imaginales d’Épinal, ce fut que deux photographes eurent l’idée de venir shooter les écrivains présents: Patrick Imbert avait apporté un très bel appareil ancien sur trépied, une chambre noire, avec laquelle il captura l’image des volontaires sur fond d’herbe et d’eau ; tandis que Daylon tira le portrait de nombreuses victimes. En attendant de voir les clichés du premier, me voici déjà par le second (qui a pris plein de monde fort souriant).

3 réflexions sur « #1441 »

  1. les photos de Daylon sont magnifiques, il a un talent certain doublé d’une technique approfondie pour les portraits, le noir et blanc est un choix d’un goût très sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *