#1453

Du coup, j’y prend goût: je lis le troisième tome de Jasper Fforde, The Well of Lost Plots. Étonnant univers, seulement desservi par un style purement utilitaire, sans aucune grâce. Mais intellectuellement, c’est une création très stimulante.

Car on y plonge cette fois vraiment dans la création, dans le texte pure, et ces métaphores prenant corps, ces concepts abstraits qui sont métamorphosés ici en véritables outils et individus, avec même tout un génial bestiaire, c’est à la fois succulent et d’une grande intelligence. Avec ce troisième tome, Fforde progresse considérablement au-delà de la portée des deux premiers, romans d’aventure déjà fort agréables et originaux. Ici, une double ligne de propos est vraiment instaurée: l’aventure d’un côté et la métaphore textuelle de l’autre. En fait, Fforde réalise pour la culture de l’écrit le même bond conceptuel qu’un Greg Egan pour d’autres domaines de la pensée! L’humour en plus.

1 réflexion sur « #1453 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *