#1464

Science-fiction, les frontières de la modernité. Je n’en ai pas encore parlé ici, préférant laisser la surprise de la découverte… Mais voici qu’Actu-SF l’annonce, et donc, à la demande unanime du camarade Pégase, je me dois certainement d’en toucher deux mots…

Qu’est-ce, donc? Eh bien, un gros essai co-écrit par Raphaël Colson & moi-même, à sortir début novembre chez Mnémos. Avec comme ambition de brosser un panorama de l’histoire d’une culture, d’une esthétique, d’un genre: la science-fiction. Une ambition nettement plus développée que dans le petit volume publié chez Klincksieck il y a quelques années — de fait, c’était même la rédaction dudit petit essai qui nous avait donné la furieuse envie d’en livrer une version beaucoup plus élaborée, tant grande était notre frustration de n’avoir vraiment pas la place de développer. Et puis depuis ce premier essai, nos réflexions sur la science-fiction ont bien évoluées, nous avons énormément creusé la sujet, avons essayé de le « décortiquer », de remettre en question pas mal d’idées reçues, d’en comprendre origines, rouages et enjeux. C’est tout cela, Science-fiction, les frontières de la modernité. Une histoire de la science-fiction déroulée depuis les premiers frémissements du XVIe siècle, jusqu’à l’orée du XXIe. Avec surtout trois grandes parties: l’âge des pionniers, le XVIIIe. L’âge européen, le XIXe. Et l’âge américain, le XXe. Rédaction en cours de fin, maquette prochainement: nous y sommes en plein.

2 réflexions sur « #1464 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *