#1510

Chronique d’une mort annoncée
Attention ceci n’est pas un roman

Les radio associatives non commerciales se préparent à disparaitre si l’on ne fait rien pour elles. En effet, le C.S.A. lance un projet visant à passer la bande FM en numérique et ainsi créer la RNT (Radio Numérique Terrestre. Ce projet condamne à terme les radio associatives non commerciales puisque le coût du passage de la FM en numérique sera insurmontable pour la plupart d’entre elles. Les subventions ont plus tendance à descendre qu’à remonter à l’heure actuelle.
De plus, les postes récepteurs de radio seront plus chers (tout le monde devra obligatoirement se rééquiper) et la réception de moins bonne qualité audio. En effet, la norme de diffusion choisie répond plus à des critères économiques que pratiques (insertion d’images de pub, au détriment du son). Ceci n’est qu’un condensé maladroit de tous les problèmes lié à la RNT. Mais si vous voulez soutenir un des derniers média facilement accessible à tous, jeunes et vieux, réellement encore populaire et donnant la parole aux minorités, au mouvements sociaux, aux associations, aux défricheurs sonores et autres alternatives (même à Patrick Imbert, c’est dire!), vous trouverez tous les renseignements ainsi qu’une pétition à signer sur :
http://radiosenlutte.free.fr/
Ce problême de sournoise censure des radios nous concerne tous, je crois. Ce n’est pas le moindre des espaces d’expression qu’ils veulent fermer. Merci de signer, de faire signer et de relayer l’information (car les grands médias nationaux restent muets, bien entendu), si vous tenez à ce que l’un des derniers espaces d’expression libre reste vivant.

6 réflexions sur « #1510 »

  1. le machin numérique terrestre, c’est la marote à Baudis. Comme sa TNT n’a pas marché – à l’instar de monéo et autres gadgets coûteux inventés par des hauts fonctionnaires complètement largués-, il essaie d’en recaser le principe, mais par la force cette fois. Et comme en France on vit dans le culte de l’Etat, on laissera faire, et les radios mourront dans l’indifférence générale. De la même manière, un sous-secrétaire bidon à une mission interministérielle de lutte contre les-drogues-pas légales-sur-lesquelles-l’Etat-ne -touche-pas-de-taxes vient d’obtenir l’annulation de la diffusion de weeds sur canal plus. De quel droit ? aucun, mais en France, comme on considère que l’Etat est l’émanation du Bien suprême, servi par des gens brillants et désintéressés comme il se doit, on ne se pose pas la question de la légalités des actions de l’Etat. Mais je suis certain que les radios les plus serviles trouveront le moyen d’obtenir les subventions pour passer à la RNT, de la même manière qu’elles vivaient grâce à ces subventions. C’est à dire qu’elles vivaient aux frais de contribuables qui ne les écoutaient pas. Vive la France contemporaine.

  2. Puisqu'on en est aux institutions en mauvaise posture, voici l'adresse d'une campagne de soutien à une librairie indépendante de Bordeaux, Oscar Hibou, en mauvaise posture. Apparemment, les banques qui ont bien besoin de soutien ces temps-ci, sont moins généreuses qu'elles demandent qu'on soit avec elles. >:-((

    http://www.pouroscarhibou.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *