#1601

Eh bien, première fois que je souffle un petit peu depuis plus d’une semaine. Du coup, je n’ai même pas encore recopiées ici mes notes sur mon week-end prolongé et fort dense (et fort agréable) en terres helvètes. À part rentré, des colis sont arrivés, en avance, puis différents boulots et visiteurs — on boucle Space opera!, ça va vraiment être un gros et très beau bouquin, Rafu peaufine une maquette copieuse, plus esthétique que jamais. Quant à ce week-end, c’était celui du salon « Quais du polar » à Lyon. Dans le cadre bruyant mais somptueux du salon central de la Bourse (l’ex salle de la corbeille). Je ne fis guère d’étincelles mais l’auteur régionaliste des Moutons électriques, Nicolas Le Breton, fut rien moins qu’épatant: 102 ex signés!

Ce qui m’attriste un peu, et j’avais déjà fait ce constat l’an passé, c’est que ce salon n’attire que des gens aux cheveux gris. En dehors du minot de 13 ans qui nous acheta un Zombies!, pas trace de djeun’s dans les allées… Le politiquement correct à la manière du roman noir est visiblement en totale déconnexion d’avec la jeune société… Mais il est vrai qu’il n’y a plus que les vieux et les pré-ados, pour encore lire de façon conséquente, de nos jours.

En parlant de lecture, je viens de dévorer Axis de Robert Charles Wilson — la suite de Spin. Et suis en définitive déçu, ça ne va pas plus loin qu’une bédé de Léo (Aldébaran et tout ça), avec la même imagerie. Captivant et agréable mais assez anecdotique au final.

4 réflexions sur « #1601 »

  1. tu as bien raison de tiquer, mon cher Fred. se retrouver dans la salle de la corbeille m’a beaucoup amusé! et ce, au centre de cette sublime organisation du racket des entreprises qu’est la Chambre de Commerce, haut lieu de l’incompétence et des fourches caudines administratives. merveilleux! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *