#1602

Donc, quelques notes de Suisse…

Vendredi 20 mars: j’ai eu envie de prendre quelques jours de vacances, et quel meilleur exotisme à portée de Lyon que celui de la Suisse? Je connais plusieurs personnes à Lausanne u aux environs. Et quelle est curieuse, cette sensation de se trouver tout à fait à l’étranger à si peu de distance de chez si.

Je change à Genève de train pour Lausanne, et déjà le moindre détail est différent, l’équipement des wagons par exemple semble d’une simplicité quasi rétro-futuriste. À l’arrivée, le sieur Kloetzer m’a donné rendez-vous face à la gare, pour que nous déjeunions ensemble. Je monte ensuite me promener en ville, faisant notamment le tour du quartier « branchouille » qui occupe un étonnant grand trou (le Flon). L’occasion de passer faire la bise à une copine qui bosse au rayon mangas d’une superbe librairie-magasin de jeux, à la déco agréable mais à l’absence totale de rayon SF pour le moins déplaisante: je ne peux m’empêcher de considérer ces librairies anti-SF comme des ennemies, des entreprises qui contribuent à la mort des genres que je défend.

Je continue à monter, en passant par le palais de Rumine — où je note ces quelques mots, assis dans la pénombre du patio, à côté des rapaces empaillés dans leurs antiques vitrines. Lieu hors du temps, d’un provincialisme à la désuétude outrée. Toute cette ville, avec ses invraisemblables ponts & passerelles en tout sens et ses décalages technologiques, a été conçue par Miyazaki, me semble-t-il. En collaboration avec Schuiten! Ça manque juste de dirigeables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *