#1609


Trolls et brolls /2

Passent de sévères elfSS en tunique noire, mais aussi et surtout, des tas de jeunes gens aux oreilles pointues et aux vêtures élégantes, la mine tendre et l’air de bien s’amuser. Plus cynique que moi verrait dans cette foule d’elfes et fées matière à ricanements, j’ai trouvé ça plutôt attendrissant dans l’ensemble… et terriblement exotique! Que d’oreilles en pointe! Et puis, ça change agréablement des cheveux gris du roman noir.

Revu un copain que j’avais presque oublié, Milan (fichue mémoire) ; papoté et rit avec des amis zet relations auteurs. Un seul faisait grise mine, qui à force de cracher dans la soupe en a peut-être attrapé des aigreurs. Le tout sinon fut bon enfant, la nourriture médiocre mais l’ambiance enthousiasmante. Tout juste puis-je m’étonner de l’aspect purement mercantile d’un tel événement — des stands et des stands d’objets en cuir, de tentures criardes, d’hydromel aux spéculoos, de baguouses en forme de dragon, de fées en toutes matières et de trolls de toutes formes, le bon goût n’est guère au rendez-vous ; ajouter une ou deux conférences ne ferait tout de même pas de mal. Quand à Brian Froud, l’invité d’honneur, impossible de même le voir, c’est pour le moins regrettable… Ses originaux étaient somptueux, bien sûr, de même que les quelques sculptures de son épouse Wendy.

Mon retour fut vers Bruxelles, embarqué par Sara et Yal à bord de l’Ayerdhamobile. Même pas peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *