#1755

I’m in a fantasy mood, this autumn. Lu The Alchemist Door de Lisa Goldstein — acheté il ya longtemps, je l’avais oublié en bas de la bibliothèque du salon. L’ai retrouvé en faisant encore du rangement/tri de bouquins, samedi. Très beau roman, comme d’habitude avec Lisa Golstein. Une fantasy sur l’Europe du XVIe siècle, avec en protagonistes le magicien anglais John Dee et le rabbin Loew — et le golem que ce dernier crée, bien entendu. Oh, et la comtesse Elisabeth Batory, dans un petit rôle. C’est intrigant, prenant, construit d’astucieuse manière, ni banal ni bancal, en dépit d’éléments peu évidents à marier. Mais Goldstein avait déjà livré auparavant deux autres très belles fantasy « renaissance » — traduites en leur temps dans une éphémère collection J’ai Lu Fantasy, je crois qu’ils ne sont guère vendus. Enfin, une lecture très agréable. J’ai recherché ensuite quels autres romans l’auteur avait publié depuis — et fut déçu: elle écrit maintenant sous un pseudonyme, Isabel Glass, des high fantasy qui ont l’air plutôt teintées d’eau-de-rose. Argh. À force de mal vendre, elle a décidé de tourner casaque et de nous faire un plan à la Megan Lindholm devenant Robin Hobb? Ce serait bien triste. Mais si compréhensible, quand on voit combien la fantasy sophistiquée trouve difficilement un lectorat…

1 réflexion sur « #1755 »

  1. Ah, flûte, une fantasy pragoise, donc. Je vais devoir lire ça. La pile devient astronomique. Je me retrouve un peu coincé dans une ornière HPL/Prague, ces temps-ci. Heureusement que j'intercale un peu des trucs différents, aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *