#1760

Après le repas, fait quelques pas dans Annemasse, bled complètement moche, du genre a rivaliser avec Villeurbanne. En attendant l’heure de ma conf, je poursuis dans cette chambre d’hôtel grande et belle la relecture de la traduction du roman de Terri Windling, L’Epouse de bois. Trad impeccable de mon copain Serguei (Stephan Lambadaris), les retouches a faire sont minuscules. Je relis ce texte avec un intense plaisir, c’est vraiment de la superbe littérature. Subtile, intrigante et magique.

2 réflexions sur « #1760 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *