#1769

Étant plongé dans les corrections de Steampunk! d’Etienne Barillier, j’ai eu la curiosité de regarder des épisodes de The Jules Verne Adventures, dont il parle un moment. Brrr. Que c’est mauvais, cette série. La narration hachée en brève scènes, le tournage en plans trop rapprochés et sur pellicule vidéo, les dialogues pesants et la musique envahissante… Un sacré gâchis. En revanche, revoir les Brisco County Jr. est un véritable bonheur. Niveau bouquins, je lis en parallèle la version américaine de la Ligue des héros de Mauméjean et le premier tome d’une série anglaise pour ados, les Baker Street Boys d’Anthony Read. Lu d’un coup d’un seul tous les Planetary de Warren Ellis, sur dessins de John cassaday (je n’avais lu que le début), et c’est aussi captivant que réjouissant. Densément métatextuel, froid et tranchant, fort varié… Tout aussi bon, dans un style proche, que la Ligue des gentlemen extraordinaires d’Alan Moore (sur dessins de Kevin O’Neill) ou que la Brigade chimérique de Colin et Lehman (sur dessins de Gess — et dont j’attends la suite avec impatience). Fascinant et inattendu sous-genre que celui-ci, les ligues extraordinaires.

1 réflexion sur « #1769 »

  1. Je regrette juste un peu une certaine sécheresse du trait de Gess. Avec les assez vilaines polices choisies pour le lettrage, le résultat évoque les défunts fascicules Aredit et ses adaptations un peu industrielles de romans Fleuve Noir Angoisse. Mais c'est peut-être un effet voulu. Le scénario est tout à fait réjouissant, en revanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *