#1858

Pfiouh, que de cataclysmes… Inondations en France, tremblement de terre au Chili, tremblement de terre en Chine, et maintenant l’irruption d’un volcan islandais qui provoque un tel nuage de cendre que les vols vers Londres sont interrompus…

Avec en prime le cataclysme personnel des amateurs de livres: la pénurie de papier en Europe (le séisme chilien a coupé la production de 20% de la pâte à papier, et les Chinois ont raflé tout le reste en Europe pour s’alimenter en vue de passer aux normes éco-responsables). Su-per…

10 réflexions sur « #1858 »

  1. Ca arrive tout le temps dans nos littératures, ce genre de malheur.
    Par ex, l'éditeur de Tolkien n'était pas chaud pour publier sa grosse trilogie, là, vous savez, le seigneur des trucs, parce que, après guerre oblige, on manquait de papier.

    Bon courage !

  2. Boh, la fermeture de Londres, c'est surtout une précaution. J'ai suivi la progression du nuage sur les cartes météo, à l'aéroport, aujourd'hui et en fait, ce sont surtout les Norvégiens et les Sudéois qui vont morfler.

    Bien fait. Ça leur apprendra à voter à 10% pour l'extrême-droite.

    Comme nous. :-((

    Étrangement, le nuage de cendres semble s'arrêter à nos frontières maritimes. Bizarre, bizarre…

  3. Sans être paranoïaque, je note que ça se passe juste quelques heures après le moment où j'ai déclaré in petto: « Tiens, et l'Islande? Si j'allais en Islande, pour mes vacances en juin? » >:-((

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *