#1923

Quelques jours de vacances, at home. Un temps pour picorer dans des essais historiques afin de saisir quelques éléments supplémentaires en vue d’augmenter les bios de Holmes, Lupin et Poirot. Pour lire des Peter Robinson (Patrice Duvic m’avait dans le temps conseillé de lire cet auteur, connaissant mes goûts en matière de polar — il avait raison, et il en devint de plus l’éditeur français). Pour lire un vieux chef-d’œuvre méconnu du roman policier (Les Dossiers de l’Agence O de Simenon, trouvé d’occasion dans une jolie reliure cuir, à défaut d’être parvenu à le commander par la Fnac — qui interdit désormais à ses libraires la commande des très vieux titres, pourtant encore disponibles dans les fonds de Gallimard). Pour avancer un peu une nouvelle de Bodichiev débutée il y a des lustres. Pour ranger l’appart et aménager la cave. Pour respirer dans des journées lentes et silencieuses comme si le jour s’étirait en bâillant.

2 réflexions sur « #1923 »

  1. oh que non, c'est du sur-Maigret. des nouvelles d'une intelligence pétillante, réunissant le meilleur de l'esprit de Lupin, Poirot et Maigret. un concentré!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *