#2282

Bientôt la rentrée. La chaleur retombe un peu, me laissant moulu et endolori, sans parler de la fatigue. Fini de corriger deux bouquins de fin d’année des Moutons et j’attends les extraits de tirage des autres, maintenant je commence à mettre au propre l’interview que j’avais faite avec Raphaël de madame Monique Groc Chateau. Long mais agréable travail. Après une chute de deux étages et s’être bien râpée le museau, Mandou semble avoir compris et ne va plus trop sur le bord des fenêtres. Je lis de-ci de-là, pas trop la pêche, quelques vieilleries victoriennes, toujours du Chris Fowler, la splendide intégrale Pepito de Bottaro chez Cornélius (loué soit leur nom), des bouquins sur Londres. Temps maussade et humeur de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *