#2314

Et donc: Londres. Levé relativement tôt ce matin pour prendre un TGV largement en retard (normal) puis un Eurostar qui arriva… en avance ! Sont forts ces Anglais. Quelques longueurs de métro plus tard, je découvris le joli petit appartement que l’on me prête et qui va constituer mon pied-à-terre dans le nord de Londres pour dix jours. Ledit métro passe juste à côté, quasiment sous les fenêtres du salon, un spectacle qui m’est inhabituel et que j’ai contemplé par intermittences, cette après-midi, tout en réglant mon ordinateur portable pour qu’il accepte d’envoyer des emails, pas seulement de les recevoir.

Premier petit tour de reconnaissance du quartier et courses rapides à la supérette du coin — mais flûte, j’ai oublié d’acheter du thé. Puis coup de fil d’Axel, pour un rendez-vous à Sloane Square. Nous avons été parler et boire dans un grand pub tranquille de Pimlico. Pour moi un cidre à la poire — un peu trop sucré, tout de même. Nous avons pas mal marché, avant de le trouver, ce pub de quartier — il convenait tout d’abord d’échapper aux alignements de magasins de fringues puis d’antiquaires. Lorsque nous nous sommes séparés, j’ai continué un peu à pied, envie de cheminer d’un square à l’autre, dans la nuit, calmement, sans trop penser. Le but de ce séjour étant de (re) trouver de la quiétude, un apaisement. Mes pas me conduisirent jusqu’à la gare de Victoria, où je mâchonnai un sandwiche chaud et quelques souvenirs chaleureux. De quoi sera fait ce séjour? Je n’ai aucun plan préconçu, pas envie de prévoir. Si ce n’est sans doute d’aller faire un tour samedi au Comiket, le « Independent Comics Fair », un marché de la bande dessinée indépendante. Pas besoin de « faire » : juste de me détendre, de marquer une petite pause. Goûter Londres dans la simplicité d’un quotidien non affairé.

4 réflexions sur « #2314 »

  1. Inutile que je laisse s’exprimer toute l’étendue de ma jalousie… Arrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrh (ah zut, trop tard)

    Juste un petit hochement de tête aussi étonné qu’admiratif : tu sais configurer le serveur SMTP sur ton courrielleur ? Wow, tu deviens bon 😉

  2. Eurostar est une filiale de la SNCF, donc française, les agents de conduite sont Français ou Anglais, le personnel de bord appartient à une filiale de la SNCF, les contôleurs sont SNCF ou purement Eurostar donc Français en majorité et Anglais. La plus grande partie du trajet se déroule sur le réseau à grande vitesse français. Les agents de conduite conduisent le train de bout en bout, de Paris à Londres, qu’ils soient Français ou Anglais.
    J’ajoute que le réseau ferré Anglais n’a pas une excellente réputation, loin de là.
    Donc dire que les Angalis sont forts parce que ton Eurostar est arrivé en avance sur l’heure prévue est nettement abusif.
    Somebody’s wrong on the Internet ! 😀
    Bon séjour à Londres. Repose-toi bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *