#2366

Ne nous voilons pas la face, je suis un être casanier. Et pourtant, j’aime voyager, aussi, et je ressens toujours une sorte d’élan joyeux à l’idée de partir. Mais me retiennent chez moi mes trois chattes (la plus jeune est particulièrement malheureuse quand je suis absent, je le sais bien), mes tasses de thé (le monde extérieur étant dominé par la tyrannie du café), et surtout, sans doute, la gestion quotidienne des Moutons électriques, plus difficultueuse à distance en dépit de l’aide de l’iPhone et de l’IPad. Mais enfin, voyages je fais, tout de même. En l’occurrence, je m’engage dans trois semaines de mouvement, avec le Salon du Livre de Paris, puis quatre jours de retour avant de partir en Bretagne, à Bécherel, pour quelques confs en compagnie de Johan Heliot et Xavier Dollo, suivies de quatre jours de repos campagnard chez mes parents, puis d’une journée de retour über chargée avec deux réunions importantes, puis encore trois jours à Bruxelles (chic chic). Ah ah ah, je me sens fatigué d’avance. Pourtant, c’est rigolo, cette vie ; très agréable. La vie que j’avais toujours voulu avoir, soyons franc. Impossible de me plaindre, donc. Hauts les cœurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *