#2453

Deux mois déjà que je suis installé dans ma nouvelle vi(ll)e. Un phénomène qui m’amuse assez relève de ce que j’appelle faute de mieux ma « fausse amnésie ». Lorsque je sors, dans la rue, je ne connais pas une seule personne. Normal, me direz-vous, puisque effectivement je ne connais absolument personne ici — enfin si, une dizaine de copains à tout casser, mais c’est bien tout. Tandis qu’auparavant 28 années d’emplois et de circonstances successives avaient formé comme des strates géologiques, faisant que dans la rue je croisais des tas de gens que je reconnaissais — pas des relations, simplement des visages vus ici et là, d’anciens clients de la librairie, des habitants du quartier, des commerçants, etc etc. Toute une mince résille du réel, comme une toile diaphane de vagues reconnaissances, de familiarités floues et lointaines. Avec de temps en temps un « mauvais souvenir », la sale gueule d’un type que je n’aimais pas dans la clientèle de la librairie, par exemple. Autant d’accointances au moins visuelles qui créaient une tension inconsciente, et qu’ici je n’ai plus du tout. Comme si, tout soudain, j’avais « oublié » mon passé — le déracinement complet. Pour l’instant j’en ressens comme un curieux soulagement, une impression de liberté accrue. Non que je ne regrette pas diverses relations et connaissances lyonnaises, notez bien — des tas de gens que j’aime et qui vont forcément me manquer. Mais le réseau fantôme des visages vaguement connus, déjà croisés, déjà enregistrés, semble décharger mon inconscient de la lassitude d’un ordinaire calcifié, étouffant. Au point que je m’amuse d’impressions fugitives de reconnaissance — tout à l’heure encore j’ai croisé de plus ou moins sosies de Karim Berrouka, de la mère de Jérôme M. ou bien encore de telle autre personne… comme si mon cerveau, surpris de ne pas reconnaître, cherchait des repères. Il ne les trouve pas et cela m’insuffle une agréable sensation de fraîcheur, de légèreté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *