#2544

Lu ce matin la version noir et blanc du Chaminou de Raymond Macherot, dans cette si belle collection des éditions Niffle. Comme d’habitude les commentaires courant en bas de page, par Hugues Dayez, ne me satisfont pas pleinement, demeurant superficiels, sans aucune analyse narrative, seulement de l’anecdotique historique. C’est dommage, mais pour le reste, quelle splendeur que du Macherot en grand et sans couleur, bien mis en valeur sur beau papier, et cette histoire ahurissante, tellement épatante. Les yeux se régalent, les papilles se réjouissent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *