#2537

Ce n’est pas à la pensée du nouveau président que je me suis réveillé ce matin le cœur serré, au bord des larmes. Un mauvais rêve sans doute, dont des lambeaux m’accompagnèrent sous la douche. Parfois la tristesse me cueille ainsi, sans prévenir, au réveil. Les doutes existentiels, les souvenirs, la solitude, la vie quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *