#2556

On croise tant de monde, dans une vie, et tant de ces personnes faussent à notre regard. Oh dans certains cas tant mieux, les fâcheux, les imbéciles, les indifférents… Mais il y a tellement de gens qu’il aurait été intéressant d’accompagner ; ou au moins, connaître un peu plus avant leur destin. Me viennent ainsi parfois en mémoire des garçons que j’ai croisé plus jeune. Michaël le brun, tout fou, si brillant quand il le voulait mais au versant si aisément sombre, avec sa propension à être sale, je n’ai jamais rencontré cela chez personne d’autre. Un autre tout fou au fort charisme, ce Sébastien bondissant qui aimait les filles trop jeunes et qui partit pour devenir danseur sans une compagnie. Mon blond Werner qui se destinait à reprendre l’exploitation agricole parentales près de Vierzon. David d’Amsterdam que j’ai toujours regretté de perdre de vue. Sylvain M. Michel T. Christopher C, mon gentil coiffeur Andrew… Tant et tant d’autres, croisés quelques années et puis chacun vit sa vie. Autant d’histoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *