#2633

Où étant parti armé d’un solide parapluie et sous un ciel gris, l’intrépide explorateur urbain arriva sous un soleil radieux mais sur un parvis inondé et en large part déserté par des vendeurs craignant l’eau du ciel. Qu’importe, l’ambiance suffisait, un guitariste ajoutant d’ailleurs encore du soleil avec quelques reprises de Santana, et dans l’habituel brassage l’œil aiguisé du chineur dominical repéra tout de même un tantinet d’enfantina plaisant, avant de s’en retourner vers sa thébaïde solitaire.

Aucun texte alternatif disponible.
Partage
RSS
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *