#2670

Quatre jours sans écrire, gestion ovine oblige, et pas tout à fait 10 000 signes aujourd’hui, fatigue après tension. Mais je sens que j’approche bien de la fin de ce (court) roman, je discerne la solution.

Partage
RSS
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *