#2694

Pourquoi diable ai-je rêvé que je tenais une boutique de thés ? Et c’était assez précis, elle se trouvait cours Judaïque à Bordeaux, avec une jolie vitrine en petits casiers blancs. Mystères de l’inconscient, alors que je suis éditeur et viens de passer le week-end à chiner du vieux papier et discuter bouquins jusqu’aux petites heures du matin. Je reviens d’ailleurs du Nord avec une valise au bord de l’explosion, à mes trouvailles en braderies s’étant ajoutés pas mal de dons de mes hôtes et un achat impromptu à un ami qui se fait maintenant petit éditeur. Ou bien alors, fut-ce le traumatisme de voir tant de gens boire du café ? (Mais leur thé au coquelicot était très bon)

Partage
RSS
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *