#2694

Il y a vingt ans de cela, je remontais une grande artère piétonne à contre-sens de la foule en « liesse populaire », en compagnie d’un blond garçon qui à ma grande surprise venait de me draguer lors d’un après-midi entre amis non amateurs de balle au pied. Nous restâmes ensemble cinq mois, aux termes d’une sorte de contrat d’amour passager qu’il avait lui-même établi pour la durée de son séjour lyonnais. Cinq mois parmi les plus heureux de mon existence, alors tout de même, je ne suis pas vraiment opposé aux joies simples du pied-ballon.

Partage
RSS
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *