#2782

Il y a sept ans, j’avais eu la chance de faire la connaissance de Monique G. Chateau, fille cadette de l’écrivain populaire Léon Groc. Elle était coquette sur son âge mais avait alors 94 ou 95 ans. Je suis allé la voir plusieurs fois, dans son étroit appartement parisien bourré à craquer de livres (dans le couloir il fallait presque passer de profil) et, comme débutait le plan ReLire de spoliation des œuvres du XXe siècle, j’avais finalement signé avec elle un contrat pour certains romans de son père. Nous les avons publié en numérique, comme prévu, mais ne l’avions pas fait en papier et puis, comme maintenant les Moutons électriques développent une vraie collection de rééditions à tirage limité de littérature populaire (déjà 12 volumes réalisés), nous nous sommes dit que le temps était venu. Voici, c’est arrivé à l’instant, le beau bébé fait 818 pages, rien que ça.
Partage
RSS
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *