#3034

Courant 2013, je conçus l’idée de deux anthologies consacrées aux détectives du passé — initiative aussitôt considérée comme saugrenue par notre diffuseur d’alors, visiblement effrayé de devoir vendre des livres. Le projet fut donc réduit de moitié et je fis appel à ma vieille amie Christine Luce pour m’aider à réunir un tel sommaire, ainsi qu’à quelques vaillants traducteurs / trices. L’ouvrage vit le jour en 2014 et depuis, bon an mal an, cette anthologie s’imposa comme un joli « long seller », que nous allons donc rééditer en juin qui vient, dans un sommaire et un format condensés (nous n’avons conservé que les nouvelles anciennes). Et j’en suis bien content, ça fait un beau et ventru petit volume noir, à ranger au côté de mon London Noir du même esprit (qui fut l’une des meilleures ventes ovines de 2019).

#2968

La toujours étonnante coutume des cadeaux de fin d’année par les fournisseurs… Le chef de fabrication qui m’envoie du thé, chouette. L’imprimeur des Hélios qui m’envoie… euh, des chaussettes de Noël ?! et elles sont très jolies ! Et le diffuseur qui m’envoie… beuuuh, des chocolats, je suis allergique au cacao — mon assistant va être ravi, ils seront pour lui !

#2953

La situation du livre en ce deuxième confinement est très différente de la première fois : diffusion et distribution demeurent au boulot ; une partie importante des librairies vont travailler en « clic et collecte » (commande en ligne et retrait en boutique) ; Fnac point com et Amazon sont ouverts. Les ventes de livres vont donc être compliquées et plus difficiles, mais ne sont pas interrompues cette fois. Achetez, lisez : que le confinement soit au moins profitable à vos lecture !