#2821

Parfois, il descend jusqu’au boulevard et, sous le halo du soleil déclinant, il observe les chamailleries des étourneaux. Comme des copeaux tombant du ciel gris-rosé, les petits corps foncent d’un bord à l’autre de la rue, toujours du feuillage des mêmes six platanes. Pourquoi ceux-là, il y aurait-il un office HLM aviaire qui les leur aurait attribués ? On nomme cela une murmuration, mais de près, quel vacarme. Tous les soirs cette nuée va et vient, chacun cherchant la meilleure place, les copains, la sécurité des autres, et l’on dirait qu’ils repoussent ainsi le moment de dormir, comme des enfants turbulents. Il regarde les arbres mais ne distingue des oiseaux que ceux qui fusent, la lumière poudreuse camouflant les autres, pourtant si nombreux sur les branches. Curieusement, ce miracle urbain journalier semble passer inaperçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *