#2480

Est-ce que je vous ai parlé des nouveaux blogs de mes copains Christine et Leo ? À une époque où l’exercice du blog est curieusement devenu surtout support à rapports de lecture et à demandes de SP, en voici deux, sans doute des fous, qui reviennent au principe de blog que j’ai toujours suivi, à savoir une sorte de journal en ligne, de chronique littéraire libre et volontaire, de bloc-note et d’archive à humeurs… Leur (beau) portail se nomme Redux Online, leurs journaux respectifs s’intitulent Esthète de mule et L’ours danseur, et… eh bien, j’aime, j’aime vraiment beaucoup tout ça.

#2336

C’était il y a 32 ans, j’étais étudiant à Bordeaux et j’avais envie de faire un fanzine… Il fut tout d’abord une simple feuille pliée en deux, chaque semaine, puis tous les 15 jours, puis plus gros, mensuel, puis puis puis… Et il y a deux ans, on a publié un gros pavé pour en fêter le trentième anniv ! Mais je ne voulais pas que la revue s’arrête, ç’aurait été trop bête, alors faute de temps pour tout faire je l’ai confiée à mon camarade Alex Mare… et le n°137 vient de sortir, tandis que le n°138 est déjà dans les tuyaux. J’en suis assez fier, je dois avouer. My baby !

#2349

Communiqué de presse : Naissance du collectif « Les Indés de l’Imaginaire ».

Les éditions Mnémos, Les Moutons électriques et Actusf ont le plaisir d’annoncer la création d’un collectif regroupant les trois structures.

Fin 2012, nos trois maisons d’édition, officiant depuis de nombreuses années dans la science-fiction et la fantasy et ayant publié au total plus de 500 livres, ont décidé de s’associer au sein d’un collectif afin de mutualiser une partie de leurs moyens, notamment au niveau de la promotion et de la communication. Parmi les premières pistes explorées, nous allons partager des stands sur des salons, organiser des petits déjeuners pour les libraires dans différentes régions, organiser des opérations destinées à aider les librairies, planifier des sorties communes et mutualiser un catalogue. Nous partons du principe qu’ensemble nous serons plus visibles et que notre regroupement au sein d’un collectif est une manière d’essayer de répondre aux problématiques de l’édition et de la librairie aujourd’hui.

Ce regroupement a été facilité par le fait que nous évoluons dans le même univers des littératures de l’imaginaire, que nous sommes tous basés en région Rhône-Alpes, et que nous avons le même diffuseur-distributeur, Harmonia Mundi Livre. Surtout, nous nous connaissons et nous nous apprécions depuis de longues années, et nous partageons une véritable envie d’avancer au sein du collectif. Celui-ci n’est pas dans notre esprit une structure « contre » les autres éditeurs, bien au contraire : il s’agit d’un outil pour la promotion des littératures de l’imaginaire. Être trois est pour nous une première étape, pendant laquelle nous apprenons à travailler ensemble.

Lyon, le 18 janvier 2013. Frédéric Weil, Nathalie Weil, André-François Ruaud, Raphaël Colson et Jérôme Vincent.

logo-indes-languette-clair