#4088

Pas mal lu durant ces quelques jours de pause en pays d’enfance. Fini un énorme manuscrit, lu la moitié d’un autre (les deux excellents), et relu l’étonnant Mémoires de Maigret où Simenon livre bien des clefs de la biographie de son grand flic et s’excuse en abyme de toutes ses contradictions — il faudrait refaire une bio de Maigret sur cette base. Lu aussi Absence de Mario Ropp, conseillé par l’ami Pagel, où plus Sagan que jamais la dame livre un non polar froid et tendu. Je commence maintenant la dérive surréaliste Les Dernières nuit de Paris de Soupault, autre pseudo polar. Je lis beaucoup ces derniers mois en dehors de ma « zone de confort », c’est-à-dire en territoire de la « blanche » plus ou moins ancienne (moderne plutôt que contemporaine, disons), motivé par des questions de style, d’étude des manières d’écrire, en fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.