#5041

La nuit ne fut pas calme : le tintinnabulis de la pluie, les paparazzi du tonnerre, les sourds raclements de gorge de l’orage puis le grand fracas de l’averse, drue et brutale comme une marée de l’océan. On change de vocabulaire, du chaud et du sec l’on passe à un verbe comme « déverser » et la petite chatte monte sur le lit le poil un peu humide. Le ciel s’apaise vite et c’est encore le long chuchotement de la pluie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.