#87

L’un de mes plus grands plaisirs en matière de bande dessinée demeure l’oeuvre de Franquin. Je ne suis pas, mais alors vraiment pas, un fan d’Hergé — mais en revanche la relecture des aventures de Spirou & Fantasio commises par André Franquin dans les années 50/60 me met toujours en joie.

Et un petit éditeur belge (Niffle-Cohen) a l’excellente idée de proposer, peu à peu, une intégrale des Spirou & Fantasio de Franquin — en noir & blanc! Une initiative qui, loin d’être incongrue, permet d’enfin découvrir le dessin du maître dans toute sa beauté, tel que réalisé par l’auteur, sans le filtre souvent quelconque de la mise en couleur. Un quatrième volume vient de sortir, qui entame la période la plus féconde & la plus belle de Franquin, avec La mauvaise tête, Le repaire de la Murène, La Quick Super, Les pirates du silence et, bonus très sympathique, la petite histoire Touchez pas aux rouges-gorges, qu’on n’avait jusqu’à présent revue que dans une version techniquement massacrée à la repro. De quoi se régaler de la rondeur souple & élastique d’un trait virtuose. Quel délice!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *