#290

Dans la série « encore & toujours des polars », j’ai lu Samedi, l’évêque a raté le bus, un petit roman policier bretonnant paru en 1999 chez Terre de Brume, signé par Bernard Pouchèle.

Très amusant, du polar terroir servi par une gouaille irrépressible — au point que ç’en est par moments fatiguant, tant ça tchatche & ça tisse des métaphores culotées. Gros reproche: bonjour les fautes d’orthographe! L’éditeur aurait pu lire le bouquin, parce que là ça fait un peu désordre… En fait, je n’avais jamais vu autant de fautes dans un livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *