#398

« Nous vivons dans le monde du triomphe de l’esthétique. La beauté est supposée être partout: dans les produits packagés, les corps du body-building, l’environnement préservé, la nourriture sur les assiettes; même les cadavres sont emballés dans des housses clean. Ce triomphe de l’esthétique s’accomplit dans un monde vide d’œuvres d’art, au sens de ces objets rares qu’on accrochait naguère dans les musées et qu’on venait contempler religieusement. Ce qui remplace l’oeuvre? Des « installations », des « performances » — des expériences esthétiques où il ne reste plus qu’un gaz, un éther, une buée artistique. » (Yves Michaud, L’Art à l’état gazeux)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *