#1451

Un mien ami m’a réveillé, l’autre matin, sonnant relativement tôt à ma porte. Mais ce fut pour la bonne cause: il m’apportait un délicieux cadeau: Notes sur l’Angleterre d’Hippolyte Taine, dans l’édition Crès de 1923. Il me connaît bien, l’animal, et je suis absolument ravi de cette lecture! Deux tomes anciens, sentant bon le vieux papier, pour une prose fleurant non moins l’ancien. À la manière anglaise, Hippolyte Taine, philosophe français et historien conservateur, y relate deux de ses voyages en Angleterres, en 1861 et 1862. Une langue charnue, lyrique, pensive et bavarde (et de ravissants frontispices de Paul Émile-Colin).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *