#1506

Reçu Les Vents de Spica, la suite de mon roman La Cité d’en haut, qui sort chez Rivière Blanche début octobre. Chic chic! Très envie d’écrire la suite — mais faut déjà que celui-ci marche correctement. Le cycle devait être en quatre tomes — un par saison.

Le précédent, chez Mnémos, n’a pas fait trop d’étincelles, d’où leur refus de me suivre. Un libraire me disait l’autre jour qu’aussi il n’était « pas facile ». J’ai fait bonne figure mais en mon for intérieur était stupéfait et atterré d’une telle opinion. Pas facile? Alors que c’est essentiellement de l’action et de l’enquête? Mais où va le monde mon bon monsieur… En tout cas, j’ai l’impression que La Cité d’en haut fut en partie victime, d’une part d’une couverture sans doute pas super accrocheuse (quoique assez jolie, je trouve), et d’autre part, du fait que pas mal de monde n’a pas réalisé qu’il ne s’agissait nullement d’une réédition de mon premier essai en la matière mais de sa réécriture complète et (surtout) de toute la suite — Des ombres sous la pluie, mon petit bouquin autrefois paru chez Étoiles Vives, n’en représente qu’environ un tiers. Ceci dit, je n’ai jamais eu le moindre relevé de ventes sur La Cité d’en haut — non plus d’ailleurs que sur les Ombres.

2 réflexions sur « #1506 »

  1. La couverture de ce deuxième tome est magnifique, très accrocheuse pour ma part…
    Par conséquent je pense me procurer le premier tome dès que possible, et essayer d’en caser la lecture entre deux épisodes de la Belgariade (dont j’ai commencé le Pion blanc des Présages en début de semaine).

    Je vous tiendrais au courant de l’avancée de toute cette affaire, impatient de découvrir M. Ruaud, l’auteur – après avoir eu l’occasion de découvrir le conférencier !

    Bien amicalement,

    Mathieu NICOLAS
    mathieun7@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *