#2310

C’est avec une tristesse certaine que j’apprends la disparition de Georges Chaulet, le père de Fantômette. Ce grand auteur populaire est décédé le 13 octobre à l’âge de 81 ans, vient d’annoncer son éditeur, Hachette. Georges Chaulet avait créé Fantômette en 1961. Je suis justement en train de commencer à bosser un peu sur un Bibliothèque rouge consacré aux « jeunes détectives » (volume placé sous la direction de mon copain Vivian Amalric), et Richard Comballot envisageait d’interviewer monsieur Chaulet — hélas trop tard. J’ai relu plusieurs « Club des Cinq » déjà et dois aussi relire les « Fantômette », bien sûr. J’avais un peu correspondu avec Georges Chaulet il y a deux ans, quand l’auteur m’avait gentiment fait part de son appréciation du Dico des héros. Fantômette pour moi, c’est un gros morceau d’enfance: j’ai lu et relu tout ce cycle, qui me faisait beaucoup rire, dont j’avais adopté des tas d’expressions (car Chaulet était formidablement créatif, d’ailleurs ses intrigues n’étaient pas du tout répétitives), et je trouvais même que le coiffeur près de chez moi, à Angers, ressemblait d’alarmante manière au Furet… Plus tard, j’ai reconstitué ma collection au fil des Braderies de Lille, à l’amusement de mes petits camarades (je ramassais aussi les Mickey Parade, alors ils avaient nombre d’occasion de me taquiner).

4 réflexions sur « #2310 »

  1. C’est étrange, je suis toujours passé à côté des Fantômettes… J’en ai eu étant jeune, mais je ne les ai jamais lus, j’en ai eu dans mes bibliothèques de classe, j’en ai dans la mienne, mais toujours pas lus…
    Eléonore en lit plein en ce moment (vous aurez de quoi discuter mi-novembre), mais je ne suis toujours pas allé voir.
    Peut-être sera-ce la bonne ?

    A vrai dire, je ne me souvenais pas non plus que tu en cherchais en Braderie… Les Mickey-Parade, oui. Les Plodoc le Diplodocus aussi… Mais pas les Fantômettes… Y aurait-il une raison psychanalytique à ce blocage, Dr Ruaud ?

  2. à propos du Club des Cinq, j’ai vu qu’il y avait une polémique autour d’une retraduction de la série : passé simple systématiquement converti en passé composé, méchants gitans dégitanisés, etc.

  3. oué ça m’hallucine qu’on ait décidé qu’il fallait « simplifier » le texte du Club des Cinq, déjà très simple!! mais apparemment c’est surtout une réécriture pour du politiquement correct et « mettre à jour » le cycle, genre les mômes ont des téléphones portables… quelle connerie!

  4. Tu l’as dit… Les miens n’en ont pas de téléphone portable… Du coup, je leur fournis uniquement les anciennes versions du Club des Cinq…
    (Et puis, c’est mieux les livres en français, pour apprendre la langue… J’évite les traductions en SMS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *