#2578

Bien plus que des trouvailles à dire vrai assez maigres, si je vais presque chaque dimanche à la brocante de Saint Michel c’est pour son ambiance, sa beauté bordélique, tout ce réjouissant foutoir déversé au pied de la flèche gothique, d’où naissent tant de visions incongrues – cette sculpture en bois qui arrondit les bras sur fond de ciel noir, ce matin, ou bien cette vareuse de marin accrochée à un perroquet comme une métaphore de pirate, ou cet immense tableau multicolore représentant Elizabeth première adossé aux grilles sombres de la basilique. So weird, so random.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *