#2609

J’en lisais chez mon arrière-grand-mère, dans le Berry, qui avait beaucoup de livres : les « Nounouche » de Durst (André Durst, 1922-1983), pas tout à fait bédés (texte sous les cases), et hier soir j’ai lu le lot que j’avais trouvé il y a quelques années à la brocante dominicale de Saint-Michel. Ça a du charme, quoique vieillot et gentillet, mais c’est inventif, pas routinier et toujours empreint de merveilleux. Pas fantasy, mais fantaisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *